"Guide du solo-preneur"

Le 01/01/2024

Aujourd'hui, je sors un peu du champ de la création artistique à proprement parler, pour vous parler de la vie d'artiste sous un autre angle... 

Car en effet, être artiste ne se résume pas à créer dans son atelier. Bien au contraire, le métier d'artiste demande beaucoup d'autres compétences, nécessite de passer du temps à promouvoir son travail... En un mot, pour qui veut réussir dans le métier, il faut être un véritable entrepreneur !

L’entreprenariat n’est pas ma spécialité, mais étant confrontée au sujet dans ma vie d’artiste, et ayant étudié la psychologie à l’université pendant quelques années, le sujet m’intéresse beaucoup, et j’ai découvert il y a quelques temps un petit livre sur ce thème, que je trouve vraiment bien fait : il s’agit du Guide du Solo-preneur de Héloïse Tillinac.

Img20231206125120Héloïse Tillinac n’est ni artiste ni psychologue, mais consultante en communication et coach.

Son livre aborde toutes las facettes de la vie d’entrepreneur : nécessités administratives (choisir son statut, etc.), définir son projet, comment communiquer au sujet de son entreprise, se créer un réseau… Et surtout (et c’est ce qui m’a le plus intéressée), toute la dimension psychologique. Elle intitule d'ailleurs un chapitre de son ouvrage : « Travailler en indépendant : des risques psycho-sociaux spécifiques ? ».

Cela m’a rappelé mes études en psychologie. Lorsque j'étais étudiante en 3ème année, je devais effectuer un stage en milieu professionnel et, à l'époque (à la fac de Toulouse, c'est ainsi que ça fonctionnait), on devait effectuer ce stage n'importe où sauf chez un psy !

J'avais donc choisi de faire mon stage (vous me voyez venir)... auprès d'une artiste !

Il fallait trouver un axe de recherche, une problématique à étudier sur le terrain, et j'avais choisi de travailler sur le lien entre motivation et auto-discipline. Je ne savais pas à l'époque à quel point ce stage me serait utile ensuite, dans ma propre vie d'artiste.

En début de stage, j'avais donc réalisé un premier entretien avec l'artiste, au cours duquel elle me confiait à quel point le mode de vie de l'artiste peut être déstabilisant : "tu te lèves le matin et tu sais pas ce que tu vas faire de ta journée!"

Cette liberté peut faire rêver, mais à la longue, elle peut générer beaucoup de stress, donner la sensation de vivre dans un grand flou, de ne plus savoir où on va...

D’où l’importance, comme le souligne Héloïse Tillinac, d’établir un rythme, de faire preuve de régularité, mais aussi de prendre soin de soi, de savoir tracer des frontières entre vie personnelle et vie professionnelle (surtout quand on travaille chez soi), etc.

En bref, ce petit livre très riche m’a permis de prendre de la distance vis-à-vis de certaines difficultés de ma vie d’artiste, de me rendre compte que c’est en fait le lot de tous les « solo-preneurs », et de trouver des solutions.

J’ai adoré cette lecture, je continue de feuilleter ce livre régulièrement, et de m’y reconnaître quasiment à chaque page ! C’est un livre vraiment sérieux et percutant sur le sujet, que je trouve particulièrement clair et aidant. Je le recommande à tous les « solo-preneurs », ainsi qu’à tous ceux qui hésitent à se lancer dans une aventure entrepreneuriale !

vie d'artiste entreprenariat psychologie